JH Engström

CDG/ JHE

New product

signed copy

  • Steidl
  • Co-published with GUN, Stockholm.
  • 112 pages
  • 29.7 cm x 23 cm
  • Hardcover
  • ISBN: 978-3-86521-538-3

More details

This product is no longer in stock

45,00 € tax incl.

More info

To most people an airport used to represent a place of optimism. An open place, oozing with expectations and encounters. Recent world events have changed all that. Today an airport is a completely different experience. Armed police officers, restrictions and safety regulations only help to increase our feelings of insecurity. Roissy Charles de Gaulle Airport has always been a special place for JH Engström. At the age of ten he moved to Paris with his parents. Charles de Gaulle was his first contact with the world outside his native Sweden. The move created a very intense relationship to the city of Paris, but also to the Charles de Gaulle and airports in general. For this project he spent three weeks isolated in an airport hotel, photographing in and between the terminals. The airport became a place to observe identities and the history of relations. With fiction, poetry and mystery he observes it. Raising questions of social, urban and architectural dimensions.

Pour la plupart des gens, un aéroport est un endroit débordant d'optimisme. Un lieu ouvert, où l'on se retrouve et se rencontre. les récents évènements mondiaux ont changé cela. Aujourd'hui, aller à l'aéroport est une toute autre expérience. Policiers armés, restrictions et contrôles de sécurité n'ont fait qu'exacerber le sentiment d'insécurité. L'aéroport Roissy Charles de Gaulle a toujours été un endroit spécial pour JH Engström. A dix ans, il déménage à Paris avec ses parents. Charles de Gaulle a été son premier contact avec le monde au delà de sa Suède natale. De cette expérience est née une relation très forte avec Paris, mais surtout avec Charles de Gaulle et les aéroports en général. Pour mener à bien ce projet, il a passé trois semaines isolé dans un hôtel de l'aéroport, photographiant à l'intérieur et entre les terminaux. L'aéroport est ainsi devenu un observatoire des identités et de l'histoire des relations. Il l'observe avec fiction, poésie et mystère et soulève des questions à la fois sociales, urbaines et architecturales.