D'origine catalane et après des études de photojournalisme à Paris, Miquel Dewever-Plana a choisi de s'investir dans la lutte pour les droits indiens. De 1995 à 2000, parcourant le Mexique et le Guatemala, il s’est consacré à l’étude de la trentaine de composantes du peuple maya. Les 170 photographies couleur de son premier livre "Mayas" (CLD Editions) sont un précieux témoignage sur un mode de vie millénaire en voie de mutation.
Pendant plus de deux ans, le photographe a ensuite rencontré les survivants du génocide Maya au Guatemala (plus de 200 000 personnes massacrée par l’armée durant la Guerre Froide et 45 000 portées disparues) et les membres des Commissions de vérité. L’ensemble des portraits réalisés ainsi que les témoignages recueillis sur ces terribles années ont fait l’objet d’un livre, “La vérité sous la terre: le génocide silencieux”, témoin du travail de mémoire accompli.

Miquel Dewever Plana a reçu le “Prix Journalisme et Droits de l'Homme” décerné par l’International Festival of Photojournalism “City of Gijón” (Espagne) pour son travail au Guatemala “La vérité sous la terre : le génocide silencieux” en 2008. En 2010, il a obtenu le Getty Images Grant for Editorial Photography (New York) afin de poursuivre son travail sur la violence au Guatemala.
En 2012, il réalise avec la journaliste Isabelle Fougère le web-documentaire "Alma, une enfant de la violence" produit par Arte, Upian et l'Agence VU : alma.arte.tv

Grid view
List view